4 min
4 min

Sanction pour deux ministères en manque de femmes cadres dirigeantes

Les ministères des Armées et de la Justice sont tenus, pour la première fois, de s’acquitter d’une amende pour non-respect du dispositif de primonominations féminines sur des postes de direction. En 2016, le montant global des sanctions s’élève à 420 000 euros pour l’ensemble de la fonction publique, contre 240 000 euros en 2015.

Poursuivez

votre lecture !

Consultez gratuitement les actualités de ce jour

Accédez à toutes les actualités et nominations

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×