2 min
2 min

L’hébergement de données hors de France bientôt légal pour les acteurs publics

Le projet de loi “d’accélération et de simplification de l’action publique”, dit “Asap”, contient des dispositions visant à lever les freins à l’adoption du cloud par les acteurs publics et notamment par les collectivités territoriales. Les données publiques ne seront plus systématiquement considérées comme des trésors nationaux et pourront donc être hébergées à l’étranger.   

Prolongez

votre lecture !

Profiter gratuitement des articles du jour

Profitez d'un accès illimité à tous nos articles

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×