2 min
2 min

L’Europe sous la pression de la demande d’interdiction temporaire de la reconnaissance faciale

Wojciech Wiewiorowski, le responsable de l’autorité qui surveille l’application des règles en matière de données au sein de l’Union européenne, souhaite un moratoire pour les technologies de reconnaissance automatique. Il cherche à convaincre la Commission européenne, alors qu’elle examine les résultats de la consultation publique sur son livre blanc sur l’intelligence artificielle.

La vice-présidente de la Commission européenne chargée de l’Agenda numérique, Margrethe Vestager.

Partager cet article

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×