3 min
3 min

L’Australie va sévir contre les réseaux sociaux passifs face aux images violentes

Le Parlement australien vient d’adopter une loi contre les entreprises qui ne retirent pas assez vite des contenus violents sur leurs plates-formes en ligne. Le texte vise les images et les vidéos d’attaques terroristes, de meurtres, de viols, de torture et d’enlèvements. Les sanctions comportent des amendes allant jusqu’à 10 % du profit annuel des compagnies et des peines de prison d’une durée maximale de trois ans pour leurs dirigeants.

Poursuivez

votre lecture !

Consultez gratuitement les actualités de ce jour

Accédez à toutes les actualités et nominations

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×