1 min
1 min

L’administration ne veut plus entendre parler d’open data, de big data ni de MOOC

Après la transformation de l’open data en “données ouvertes” et du big data en “mégadonnées”, une nouvelle liste de vocables bien français a été publiée au Journal officiel du 16 septembre pour adapter la langue de Molière aux nouveaux usages informatiques.

Prolongez

votre lecture !

Profiter gratuitement des articles du jour

Profitez d'un accès illimité à tous nos articles

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×