4 min
4 min

Fusion Commission de déontologie-HATVP : les députés accordent leurs violons, l’exécutif défend sa partition

Les positions des locataires du Palais-Bourbon et du gouvernement divergent sur l’architecture prévue pour la nouvelle autorité issue de cette fusion, les premiers souhaitant la mise en place d’un collège unique et l’exécutif celle d’une formation spécialisée dédiée aux agents publics. Le gouvernement souhaite aussi conserver un pouvoir de nomination des membres, alors que les députés souhaitent laisser les pleins pouvoirs au Parlement.

Le président de la Commission de déontologie, Roland Peylet et le président de la HATVP Jean-Louis Nadal

Partager cet article

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×