Club Performance publique

Partager

ServiceNow donne les moyens de simplifier le monde du travail. Les agents peuvent travailler comme ils le souhaitent et non comme les logiciels l’imposent. Les usagers obtiennent ce dont ils ont besoin, quand ils en ont besoin.
C’est ce que ServiceNow appelle ajouter de l'intelligence au workflow.
https://www.servicenow.fr/

ServiceNow sera représenté au Club par Fabrice Dumans, directeur Secteur publics & Telco

1 min

L’angle mort de la souveraineté sur la transformation numérique de l’Etat

Que recouvre la notion de souveraineté : parle-t-on de sécurité ? de la protection des données ? de la maîtrise de notre indépendance en matière de savoir-faire ? de la volonté de favoriser l’émergence d’acteurs Européens ?

Pris indépendamment, chacun de ces enjeux est pertinent et peut justifier le développement de politiques publiques pour y répondre. Il faut penser concrètement, et non pas seulement idéologiquement, la question de la souveraineté numérique. Cette situation induit des effets indésirables et non mesurés qui placent les acteurs publics dans une situation inconfortable dans laquelle, en l’absence d’un référentiel clair, ils doivent se positionner en fonction de leur propre situation. 

Quelle en est la conséquence ? Essentiellement un arbitrage compliqué pour les décideurs publics, entre l’impératif de performance, indispensable à la transformation de l’État et une exigence de souveraineté aux contours peu lisibles. 

Il est essentiel de commencer par clarifier des concepts techniques qu’il est important que nos politiques maîtrisent : faisons-nous bien la différence entre infrastructure Cloud et SAAS (Software As A Service) ? De la bonne compréhension de ces notions dépend la capacité à mettre en œuvre des solutions performantes, pérennes et évolutives, sans lesquelles les acteurs de l’État ne pourront réussir leur mission de transformation. La création d’un cloud souverain, suivant la façon dont on le définit, n’est donc pas forcément la meilleure réponse à une réalité complexe.

Encadrer les risques d’extra-territorialité (notamment s’agissant du Cloud Act) et garantir une sécurité optimale des données sensibles sont deux enjeux qui appellent in fine des réponses différenciées de la part des politiques.
Assumer d’autre part, des choix d’investissement qui pourront faire émerger des acteurs Européens sur des sujets considérés comme « souverain ».  

Ce manque de compréhension et cette absence de choix éclairés empêchent l’orientation d’investissements massifs vers quelques domaines bien ciblés et stratégiques. La politique d’éparpillement n’aurait jamais permis l’émergence d’un programme tel qu’AIRBUS. Or ne nous y trompons pas, le niveau d’investissement dans le numérique, si l’on veut compter à l’échelle internationale, revêt la même nature structurante et dont la valeur s’exprime en milliards. 

Fabrice Dumans, Directeur Secteur Public, ServiceNow, fabrice.dumans@servicenow.com

Vidéos associées

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×