AWS

2 min

Innover grâce au « cloud »

Le cloud est devenu, en quelques années, la nouvelle norme en matière d’informatique. Les institutions publiques l’ont adopté massivement dans le monde entier afin de soutenir leur transformation numérique et de proposer des services innovants, à moindre coût et plus rapidement.

Partager

Lors de nos échanges avec les décideurs de ces organisations, la question n’est plus de savoir si elles souhaitent migrer des applications vers le cloud mais plutôt quand et comment le faire. Le livre blanc réalisé par l’institut IDC* apporte à cet effet un premier niveau de réponse. Il démontre également que le cloud est devenu un automatisme qui permet aux start-up, grandes entreprises et acteurs publics d’innover au profit des citoyens du monde entier. 

Très souvent, la maîtrise des dépenses publiques a pour conséquence la réduction de nouveaux projets, faute de budgets d’investissement suffisants. Le cloud apporte la solution en permettant de d’optimiser les coûts d’investissement dans des infrastructures et de ne payer qu’en fonction de l’usage qui en est fait.

Par la souplesse qu’il procure, ce modèle de consommation informatique encourage aussi l’innovation. Il favorise la prise de risques en se réservant la possibilité de tester de nouveaux services et les arrêter aussi facilement et à moindre coût. Avec une telle agilité et sans investissement initial, une expérimentation est facile et rapide à mettre en œuvre et son arrêt est simple et sans frais.

Le cloud apporte aussi bien plus que des solutions de stockage ou de la puissance de calcul. Il permet d’accéder à une large gamme de services innovants qui répondent aux enjeux actuels : big data, intelligence artificielle ou Internet des objets, chat bots. Ces services offrent la possibilité aux institutions publiques de mieux servir les citoyens au quotidien. 

Par extension, le cloud stimule l’innovation de tout un pays. L’open data favorise l’hébergement des données ouvertes des institutions publiques dans le cloud. C’est le cas de la ville de Paris par exemple, qui a donné accès, librement, à plus de 200 jeux de données (dont les centaines de milliers d’installations d’éclairage public, les dizaines de milliers d’arbres ou les milliers d’abribus, d’horodateurs, de stations Autolib’ ou Vélib’). Après plus d’1,5 million de téléchargements, de nouvelles applications ont pu être développées par des acteurs privés ou publics, facilitant l’accessibilité de la ville pour les citoyens ou les milliers de touristes qui visitent la capitale chaque jour. Toutes les dimensions du secteur public sont concernées. Fonctions régaliennes de l’État ou non, opérateurs, collectivités locales, établissements d’enseignement supérieur et de recherche, les domaines d’application sont nombreux. Le cloud est une opportunité, il apporte des solutions concrètes et efficaces aux enjeux quotidiens des décideurs.  

Erick Jan-Vareschard, responsable du secteur public d’Amazon Web Services
janvares@amazon.fr

* « Pourquoi et comment le secteur public doit adopter le cloud ? », disponible sur https://aws.amazon.com/gov-fr

Vidéos associées

Articles associés

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×