2 min
2 min

Service minimum d’Édouard Philippe devant les maires

En clôture du Congrès des maires, jeudi 21 novembre, le chef du gouvernement s’est borné à redire les engagements pris par l’exécutif à l’égard du monde local. Peu bavard sur la réforme de la fiscalité locale, il a revanche appelé à davantage de fermeté dans les sanctions contre les agresseurs d’élus. 

Prolongez

votre lecture !

Profiter gratuitement des articles du jour

Profitez d'un accès illimité à tous nos articles

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×