2 min
2 min

Retraites : les syndicats enseignants veulent avant tout une revalorisation salariale

Le discours du Président Macron à Rodez le 3 octobre dernier, ouvrant la voie à des compensations salariales pour les enseignants (afin d’améliorer leurs retraites) en contrepartie d’évolutions sur le temps de travail et les périodes de vacances, inquiète au sein de l’éducation nationale. Les syndicats récusent l’idée de contrepartie.

Prolongez

votre lecture !

Profiter gratuitement des articles du jour

Profitez d'un accès illimité à tous nos articles

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×