Club Performance publique

Partager

Orange, dans toutes ses actions, qu’elles soient nationales, locales ou sociales, est un partenaire actif du processus de transformation, de modernisation et de réforme de l’État. Ainsi Orange innove chaque jour dans de nombreux domaines pour répondre aux défis que doivent relever les acteurs publics dans leurs missions.

1 min

Rencontre avec Nicolas Arpagian d'Orange Cyberdéfense

3 question à Nicolas Arpagian, directeur de la stratégie et des affaires publiques d’Orange Cyberdefense.
« Les collectivités locales sont désormais dans le viseur des cybercriminels ».

Pourquoi les acteurs publics doivent-ils s’investir dans le domaine de la cybersécurité ?
Tous les échelons territoriaux s’appuient de plus en plus sur les systèmes d’information pour piloter leurs organisations et les services qu’ils proposent aux citoyens. Il est donc primordial que les décideurs publics comprennent les menaces techniques qui peuvent affecter la continuité d’activité de leurs institutions. Afin de s’organiser pour réduire leur exposition à ces nouveaux risques. 

Cela ne concerne-t-il que les équipes informatiques ?
Certainement pas. Toutes les personnes qui disposent d’outils, ordinateurs ou smartphones connectés au réseau de la collectivité doivent être conscientes que leurs usages quotidiens peuvent fragiliser l’ensemble de l’organisation. Cette hygiène informatique (éviter les clés USB, disposer de mots de passe complexes et uniques pour ouvrir sa session, systématiser la sauvegarde des fichiers…) doit être combinée avec une vraie responsabilisation des agents publics afin qu’ils signalent au plus tôt d’éventuels dysfonctionnements. Il faut faire de la politique de cybersécurité une composante à part entière du déploiement des technologies, qu’il s’agisse des caméras connectées installées en ville ou des services en ligne proposés aux administrés. On a assisté, ces dernières semaines en France et dans le monde, à des campagnes d’attaques notamment via des rançongiciels qui frappaient spécialement des municipalités : les collectivités locales sont désormais clairement dans le viseur des cybercriminels. 

Au-delà des équipements, que faut-il protéger ?
La confidentialité et la disponibilité des données créées et hébergées par les collectivités sont essentielles à protéger. Il s’agit notamment de données personnelles très complètes et à jour de la population locale et d’informations financières avec les différentes prestations sociales gérées par les municipalités ou les départements. Sans oublier les dossiers médicaux présents dans les hôpitaux souvent présidés par un(e) élu(e). Ces fichiers constituent des proies de très grande valeur pour les organisations crapuleuses. 
 

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×