2 min
2 min

L’Europe se divise sur les applications de suivi du coronavirus

Des chercheurs d’États européens se sont élevés contre le projet d’application de traçage numérique voulu par les scientifiques allemands, qu’ils jugent trop centralisé. Plus de 300 spécialistes issus de 25 pays ont estimé, dans une lettre ouverte publiée en début semaine, qu’une approche décentralisée était plus respectueuse de la vie privée. 

Poursuivez

votre lecture !

Consultez gratuitement les actualités de ce jour

Accédez à toutes les actualités et nominations

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×