3 min
3 min

L’État veut insuffler aux agents publics la culture de l’“open source”

Dans un document publié le 15 mai, la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (Dinsic) définit les grandes lignes de sa politique de contribution aux logiciels libres de l’État, et tente d’insuffler aux fonctionnaires l’envie de s’approprier cette manière de faire.

Prolongez

votre lecture !

Profiter gratuitement des articles du jour

Profitez d'un accès illimité à tous nos articles

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×