3 min
3 min

L’État algérien fait appel au privé pour l’aider à gérer les municipalités

Cette décision répond au souci de fournir aux collectivités les plus démunies le moyen de financer une partie de leurs activités. Le recours au privé permettra aussi de soulager l’État, qui contribue encore largement au développement des 1 541 municipalités d’Algérie. L’externalisation portera sur la gestion d’infrastructures sanitaires, sportives et culturelles, ainsi que sur les transports et le parc immobilier.

Prolongez

votre lecture !

Profiter gratuitement des articles du jour

Profitez d'un accès illimité à tous nos articles

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×