3 min
3 min

Les services de renseignement manquent d’ingénieurs informatiques

Le vivier des candidats reste trop limité face aux besoins des services de renseignement français, alerte le rapport d’activité de la délégation parlementaire au renseignement, présenté le 4 avril au président de la République.

Prolongez

votre lecture !

Profiter gratuitement des articles du jour

Profitez d'un accès illimité à tous nos articles

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×