1 min
1 min

Les élections législatives sous haute protection policière

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, reconduit le dispositif de sécurisation mis en place à l'occasion de l'élection présidentielle : 50 000 policiers et gendarmes participeront avec des militaires de l'opération Sentinelle à la sécurisation d'environ 67 000 bureaux de vote.

Prolongez

votre lecture !

Profiter gratuitement des articles du jour

Profitez d'un accès illimité à tous nos articles

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×