3 min
3 min

Les administrations marocaines ont cinq ans pour passer au numérique

Deux projets de loi sur la simplification des démarches administratives et les services publics sont en voie d’être avalisés par le Parlement marocain. Avec cette réforme, le gouvernement entend limiter le pouvoir discrétionnaire des services publics dans leurs relations avec le public. 

Prolongez

votre lecture !

Profiter gratuitement des articles du jour

Profitez d'un accès illimité à tous nos articles

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×