2 min
2 min

Le projet de certification électronique au point mort en Algérie

Le gouvernement algérien ne parvient pas à trouver des prestataires nationaux ou étrangers pour mettre en place un dispositif de certification. Trois appels d’offres lancés depuis le début de l’année ont été déclarés infructueux. L’absence de certification électronique freine l’évolution de l’e-commerce et de l’administration numérique dans le pays.

Prolongez

votre lecture !

Profiter gratuitement des articles du jour

Profitez d'un accès illimité à tous nos articles

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×