Club de la Performance publique

Partager

Intériale est une mutuelle créée par et pour les agents de la Fonction Publique.

Elle est née en 2008 de la fusion de trois mutuelles de la Fonction Publique. Son Conseil d’administration est - à l’image de ses adhérents - composé d’hommes et de femmes issus des collectivités territoriales, de la Police Nationale, de l’Administration centrale et des Préfectures.

Intériale couvre les agents de la Fonction Publique Territoriale, des ministères de l'Intérieur, des Armées, de la Justice et de l'Éducation Nationale.

À ce titre, la mutuelle dispose d'une connaissance pointue des fonctions, des environnements et des risques professionnels de celles et ceux qu'elle protège qu quotidien, dans leur grande diversité de métiers.

3 min

La transformation des organisations publiques et privées, une nécessité ou une opportunité ?

Le directrice générale d’Intériale revient sur le programme « #Construisons ensemble » initié au sein du groupe, ou comment transformer les changements profonds que nous vivons en leviers de performance. 

Depuis le vote de la loi de transformation publique d’août 2019, un vent de transformation souffle sur la fonction publique. De nombreuses ordonnances déclinent les différents volets de cette ambitieuse réforme de l’action publique : organisation du dialogue social, organisation de la prévention santé et sécurité au travail, réforme de la protection sociale complémentaire des fonctionnaires, création de l’Institut du service public, annonce récente du président de la République de la création tant attendue par les policiers d’une Académie de police sur le modèle de l’École de guerre…
Ces évolutions majeures traduisent l’impérieuse nécessité d’accélérer l’adaptation de nos organisations, qu’elles soient publiques ou privées, dans un monde qui bouge désormais très vite. La crise du Covid-19 a sans aucun doute accentué ce sentiment d’urgence, avec le basculement soudain et brutal dans un monde pleinement virtuel, « sans contact », générant une perte de repères et la remise en cause d’une organisation du travail et d’un modèle économique et social qui nous semblaient quasiment immuables. Comment ne pas subir ces changements profonds, pour, au contraire, en faire un véritable levier de performance et d’engagement collectif au service d’un projet commun ? C’est en ces termes que le président d’Intériale et moi-même avons choisi de réagir face à cette situation inédite.
L’étincelle de départ : la conviction profonde que toute crise ouvre la voie à de réelles opportunités. Changer rapidement nos habitudes de travail, les modalités d’échange entre nous, avec nos collaborateurs, mais aussi avec nos adhérents nous permettrait de sortir du cadre tout en améliorant notre capacité de résilience collective face à la crise. 
Pour répondre à ce défi, nous avons initié un programme, « #Construisons Ensemble », qui a été lancé au sein de notre plan de transformation Hermione, avec un double pilotage par la directrice « Transformation Capital Humain et RSE » et une coach externe qui avait accompagné les équipes Intériale tout au long du confinement. Plusieurs idées ont ainsi émergé, et notamment : 

  • passer au télétravail majoritaire, sur base du volontariat, avec une liberté du collaborateur sur le temps de présence sur site ; 
  • faire évoluer nos espaces de travail. Ainsi, nous repensons actuellement les modes d’organisation spatiale et temporelle de notre présence ensemble pour plus d’efficacité, plus d’autonomie et finalement la poursuite d’un objectif de meilleure qualité de vie au travail ; 
  • repenser la notion de management, c’est-à-dire privilégier l’autonomie des collaborateurs, faire confiance, responsabiliser sur les résultats. C’est un vrai défi

Chaque jour, nous nous adaptons, innovons, explorons de nouvelles solutions. Et par effet rebond, l’attention particulière que nous portons à chacun d’entre nous renforce l’attention que nous portons à nos adhérents. C’est ce qu’on appelle la « symétrie des attentions ». Ainsi, la démarche initialisée sur notre propre organisation a favorisé l’émergence de services à valeur ajoutée : 

  • en créant au sein du groupe Intériale une mutuelle spécialement dédiée à la prévention santé, « Prévention plurielle ». Aider nos adhérents à les rendre acteurs de leur propre santé, accompagner les employeurs publics dans leur politique de bien-être au travail, prendre en considération la souffrance psychique et morale de certains métiers très exposés est une ambition qui dépasse le strict cadre assurantiel et qui s’inscrit parfaitement dans notre -raison d’être ; 
  • en organisant, au sein de notre direction de l’expérience adhérent, une structure souple et réactive, « Proxim’ITÉ », pour accompagner les adhérents qui présentent des fragilités particulières, avec des agents formés à l’écoute sociale, dédiés à la recherche de solutions personnalisées, pouvant orienter les adhérents vers des services ciblés et aménager les procédures de gestion selon les circonstances.

Embarquer des équipes dans un projet de transformation, par définition risqué et dont les chemins seront semés d’embûches, suppose de générer confiance et envie. Pour ce faire, pas de recette magique, mais avant tout l’authenticité de nos intentions et la sincérité.  
Ainsi, l’expérience conduite au sein d’Intériale illustre l’idée que les transformations que nous vivons à l’heure actuelle, si elles sont nécessaires et parfois subies, peuvent aussi finalement représenter autant d’opportunités à saisir et être sources de progrès. 

Martine Carlu,directrice générale d’Intériale
 

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×