Club de la Performance publique

Partager

Intériale est une mutuelle créée par et pour les agents de la Fonction Publique.

Elle est née en 2008 de la fusion de trois mutuelles de la Fonction Publique. Son Conseil d’administration est - à l’image de ses adhérents - composé d’hommes et de femmes issus des collectivités territoriales, de la Police Nationale, de l’Administration centrale et des Préfectures.

Intériale couvre les agents de la Fonction Publique Territoriale, des ministères de l'Intérieur, des Armées, de la Justice et de l'Éducation Nationale.

À ce titre, la mutuelle dispose d'une connaissance pointue des fonctions, des environnements et des risques professionnels de celles et ceux qu'elle protège qu quotidien, dans leur grande diversité de métiers.

1 min

La police et les policiers au cœur des débats

Le numéro un de la police nationale, Frédéric Veaux, a détaillé la feuille de route de son institution à l’occasion du premier débat de l’année 2021, proposé par le club RH d’Intériale le 21 janvier.

« La question de la sécurité revient toujours au cœur des débats publics et la police nationale est placée en première ligne. » Le constat formulé par directeur général de la police nationale, Frédéric Veaux, à l’occasion de l’échange virtuel organisé le 21 janvier autour de lui, dans le cadre du club « RH » porté par Intériale en partenariat avec Acteurs publics, se vérifie tout particulièrement en ce début d’année 2021. Début du « Beauvau de la sécurité », suite du livre blanc sur la sécurité intérieure, interventions liées au contexte de menace terroriste et de crise sanitaire… Un échange formel nourri des réflexions de l’Association des hauts fonctionnaires de la police nationale qui a rendu public, à l’occasion de cet échange, son rapport « Les policiers au cœur des violences », riche de 26 préconisations pour mieux prévenir les violences subies par les policiers, proposer la création d’un observatoire de ces violences et affirmer la nécessité de mieux communiquer « face aux mises en cause médiatiques ». 
Frédéric Veaux a rappelé que 89 % des faits de violence physique crapuleux, 69 % des atteintes aux biens, 88 % des faits de trafics de stupéfiants ou encore 81 % des faits de grande criminalité sont gérés par la police. Le livre blanc esquisse des évolutions pour les années à venir, parmi lesquelles l’opérationnalité du « continuum de sécurité ». Un mode de réflexion et d’action – associant les élus, les représentants de la police municipale, de la société civile ou les partenaires de la sécurité privée – appelé à s’intensifier, a expliqué le numéro un de la police nationale. 
 

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×