3 min
3 min

La Cour des comptes riposte au rapport Bassères sur les gestionnaires publics

Après la publication du rapport qui propose notamment de mettre fin à sa fonction juridictionnelle, la Rue Cambon a tenu à mettre en avant sa “conviction” : “les exigences de probité, de régularité, de transparence supposent plus que jamais que la responsabilité financière soit soumise au regard d’un juge”. Une manière de défendre son pré carré. 

Le Premier président de la Cour des comptes, Pierre Moscovici.

Partager cet article

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×