3 min
3 min

La Cnil enjoint au ministère de la Santé de corriger des failles de StopCovid

La Commission nationale de l’informatique et des libertés a mis en demeure, le 15 juillet, le ministère de la Santé, opérateur de l’application StopCovid, de remédier à certaines irrégularités sous un mois. La nouvelle version, censée corriger certains défauts, n’a été installée que sur 147 000 smartphones, limitant la portée de ces corrections.

Poursuivez

votre lecture !

Consultez gratuitement les actualités de ce jour

Accédez à toutes les actualités et nominations

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×