5 min
5 min

Jean-Éric Aubert : “Les sociétés individualistes ont plus de mal à imaginer un projet commun et à se projeter”

“La culture française n’est pas adaptée à l’innovation, aux démarches de projection vers l’avenir, analyse Jean-Éric Aubert, président de la Société française de prospective. Cela explique aussi pourquoi les changements, en France, se font de manière brutale.” 

Prolongez

votre lecture !

Profiter gratuitement des articles du jour

Profitez d'un accès illimité à tous nos articles

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×