3 min
3 min

François Fillon tente une communication plus “soft” sur les fonctionnaires

“Je suis l’ennemi de la bureaucratie, pas celui des fonctionnaires !” a déclaré l’ex-Premier ministre, le 29 janvier, lors d’un discours dont le ton tranchait avec l’une de ses dernières sorties, assez controversée. Le candidat préfère désormais parler d’une réduction de 8 % des effectifs de la fonction publique plutôt que de 500 000 emplois supprimés.

Prolongez

votre lecture !

Profiter gratuitement des articles du jour

Profitez d'un accès illimité à tous nos articles

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×