2 min
2 min

Au Royaume-Uni, la numérisation des dossiers d’immigration patine

Le ministère de l’Intérieur britannique s’est dit incapable de déclarer combien de demandeurs d’asile avaient été autorisés à travailler sur l’île en 2019. Certaines informations sont stockées sous divers formats, dont le papier, ce qui rend difficile le partage informatique. Une situation préoccupante à l’heure où la nouvelle plate-forme numérique sur l’immigration, en cours de déploiement, n’est toujours pas achevée. 

Prolongez

votre lecture !

Profiter gratuitement des articles du jour

Profitez d'un accès illimité à tous nos articles

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×