3 min
3 min

À l’Assemblée nationale, pas de consultations en ligne, mais des pétitions

Les députés ont adopté, le 4 juin, la réforme du règlement de l’Assemblée nationale, portée par Richard Ferrand et la majorité. Si l’idée de généraliser les consultations en ligne sur les textes de loi n’a pas abouti, les pétitions ont, elles, bénéficié d’un petit coup de jeune.

Prolongez

votre lecture !

Profiter gratuitement des articles du jour

Profitez d'un accès illimité à tous nos articles

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×