2 min
2 min

16 personnes écartées des services de renseignement pour radicalisation depuis 2014

Ces indications sont tirées de deux missions confiées à l’inspection des services de renseignement (ISR), après le quadruple meurtre commis par un informaticien travaillant à la direction du renseignement, soupçonné de radicalisation islamiste.

Prolongez

votre lecture !

Profiter gratuitement des articles du jour

Profitez d'un accès illimité à tous nos articles

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×